Bien penser votre site pour le référencement

Conception web et SEO

Intégrer le SEO lors de la conception

Comme vu précédemment, le SEO doit être présent à chaque étape de la création de votre projet Web. Après l’étude de votre cible et de vos expressions clés stratégiques, vient le temps de la conception de votre outil de communication en ligne, de son arborescence à sa mise en ligne.

Définir une arborescence adaptée

L’arborescence d’un site est une sorte de plan de votre maison Web. Elle détermine la structure de vos contenus et fonctionnalités en catégories, les modes et possibilités de navigation principale et secondaires. Celle ci doit évidemment être d’abord pensée pour l’internaute que vous invitez; si ce dernier se perd dans les couloirs sans pouvoir retrouver la cuisine ou la chambre à coucher, il y a fort à parier qu’il ne reviendra pas passer ses vacances chez vous.

Pour le SEO, l’arborescence doit être pensée en terme de nombre de liens depuis la Home. Le moteur de recherche, lorsqu’il découvre votre site sorti de terre, aura un comportement assez paresseux dans l’indexation de vos contenus. Un niveau, deux niveaux, trois si vous lui plaisez, et il s’arrêtera la.

Votre arborescence doit ainsi être étudiée pour que, dans l’idéal, tous les contenus réellement pertinents de votre site soient accessibles en un minimum de liens en dur pour les moteurs. Facilitez-leur le travail en limitant à deux ou trois liens la distance maximale d’une page depuis l’accueil.

La recommandation classique dans ce domaine est de créer une page « plan du site », accessible par un lien sur toutes vos pages, et qui fournira aux moteurs des liens vers tous vos contenus (pages, articles, catégories et sous catégories e-commerce) etc. Ce plan du site, que vous organiserez pendant l’intégration avec des balises <ul><li>, sera d’autant plus indispensable si vous ne parvenez pas à construire une navigation restreinte à trois niveaux.

En appui de cette dernière, faire entrer le moteur par votre plan du site est également une bonne idée. Obtenez quelques liens externes pointant directement vers celui-ci, le moteur n’en sera que plus satisfait et l’indexation de vos pages web en sera accélérée.

Choix techniques : CMS ou solution sur mesure ?

Ce choix, faites-le d’abord en fonction de vos besoins fonctionnels. Se faire faire un site vitrine de quatre pages en utilisant un framework Symfony, c’est comme tenter d’abattre une mouche au bazooka : Ca marche, mais il y a plus simple.

Inversement, se faire faire sur-mesure un site de location / vente  complexe, avec distributions en marque blanche, connexions à son propre logiciel de gestion des stocks / logistique / CRM / et ses outils de comptabilité, peut s’avérer plus rapide, moins coûteux et plus fiable qu’en partant sur un CMS et en l’adaptant à vos besoins.

Partir sur un CMS ou démarrer de zéro n’agit pas directement sur le SEO d’un site. Un WordPress dont le template sera codé avec les pieds performera moins qu’un « Sur mesure » parfaitement optimisé pour les moteurs, et inversement. Tout dépendra du résultat final, de l’intégration HTML, de l’accessibilité des URL et des contenus.

Cependant, si vous partez sur une solution sur mesure, assurez-vous bien que le professionnel qui réalisera votre site s’y connaisse en SEO. Ajouter un plugin Yoast sur WordPress, c’est facile et ça marche généralement plutôt bien; bouger un code sur mesure une fois celui-ci terminé et mis en production, c’est beaucoup plus lourd.

Construction graphique : Penser au contenu et à l’accessibilité

Vient ensuite l’étape de la construction graphique de votre site. Wireframe, zoning et webdesign. Laisser libre cours aux graphistes peut ici également s’avérer dommageable si ces derniers sont tentés de vous faire une oeuvre novatrice et délaissent le contenu textuel. Le contenu, en SEO, c’est essentiel et ça le restera : Prévoyez ainsi toujours une bonne partie de contenu lisible par les moteurs, même sur la page d’accueil, même dans vos galeries d’images.

Autre chose, le web ne se consomme plus uniquement sur des écrans de bureau; smartphones, tablettes, votre site doit répondre à ces nouveaux supports. Evidemment pour l’internaute, mais également pour les moteurs de recherche. Google indique ainsi que les sites qui répondent convenablement aux différents formats de support seront d’une certaine façon privilégiés. Ne faites pas l’économie des déclinaisons sur supports mobiles.

Choix techniques : Domaine, développement, intégration, hébergement

Choix du nom de domaine

Fut un temps, choisir un nom de domaine composé des expressions clés qu’on visait était une bonne idée. Avoir un domaine qui s’appelle « chaussure-pas-cher.com » lorsqu’on vendait de la godasse bon marché, ça fonctionnait bien pour le SEO tout du moins… mais pas forcément pour les clients, qui déjà avaient plus de mal à se souvenir de « magasin-multi-sport-boutique-running.com » que de « Decathlon.com ».

Depuis 2012, appeler son site « mon-mot-cle.biz » est également à proscrire pour le SEO. Signe évident d’une volonté de (trop) bien se positionner, ceci allume quelques signaux d’alerte chez Google qui scrutera d’autant plus vos actions en référencement pour savoir si vous méritez bien la place que vous occupez dans son classement.

Je vous renvoie vers cet article de Webrankinfo sur les EMD (Exact Match Domain) qui, en 2012, traitait de cette question.

Attention également à la localisation de votre domaine : Choisissez un .fr pour votre version à destination du public français, un .co.uk pour vos clients anglais, un .it pour vos clients transalpins.

Développement

Peu importe que votre site tourne sur du PHP, de l’ASP, du Ruby, du ColdFusion ou tout autre langage côté serveur. De toute façon, Google ne verra que ce qui se passe « côté client » : Html, Javascript et CSS. De ce côté là, pas besoin de vous torturer l »esprit pour savoir quel langage siéra le mieux à votre SEO.

Vous devrez vous poser des questions (ou à votre prestataire) au moment de développer les fonctionnalités côté client.

  • Utilisation de Sessions ? gare à ne pas en passer les identifiants dans les URL (si vous voyez dans votre indexation des PHPSESSID, il vous faudra vite réagir)
  • Chargement de contenus en  Ajax ? Gare à prévoir un mode de navigation et de lecture alternatif viable, c’est-à-dire qui fonctionne parfaitement même avec le Javascript désactivé
  • URLs tarabiscotées ? Pas vraiment de problème avec cela, tant que le système est sécurisé et que les précautions sont prises pour qu’un contenu ne soit pas accessible selon plusieurs adresses, et que chaque ressource ait bien sa propre adresse directe
    Cependant, si vous avez, dans vos adresses de pages, des mots de la langue courante, veillez à ce qu’ils soient séparés par des tirets « - » et rien d’autre. Ainsi, Google pourra les prendre en compte. Evidemment, n’en profitez pas pour y coller toutes vos expressions clés de façon systématique.
  • Pages très lentes à s’ouvrir ? Secouez vos développeurs pour qu’il vous optimisent tout cela. Si vos pages mettent plusieurs secondes à s’ouvrir car le code est mal conçu, cela vous posera problème tant en SEO qu’en satisfaction de l’internaute.

Et au cas ou, si votre prestataire vous propose un site « Full Flash », fuyez.

Intégration

L’intégration est l’étape qui applique votre maquette graphique sur les développements réalisés. Elle est composée de langage HTML (structure du contenu), CSS (mise en forme visuelle) et Javascript (programmation dynamique côté client). C’est une étape extrêmement importante de l’optimisation SEO de votre site, car c’est ce que le moteur de recherche indexera et analysera. Ainsi, votre site se doit de respecter au maximum les normes du HTML, principalement en ce qui concerne l’accessibilité des contenus, et surtout les usages de la sémantique en HTML (ici des explications sur le HTML sémantique sur le Site du Zéro). Titres et sous-titres de section, emphase, liens, listes ordonnées, paragraphes, citations, chaque balise HTML a sa signification et son poids en terme de SEO.

Votre intégrateur doit être sensible à cela; évitez qu’il ne vous colle un <h1> (titre de section) sur votre slogan commercial, évitez qu’il ne vous mette un <h2> sur un élément du menu latéral, bref veillez à ce qu’il respecte le HTML pour ce qu’il est : un langage.

A ce sujet, je vous recommande également un article de KoxinL sur le poids de telle ou telle balise sur le SEO.

Lors de l’intégration, l’utilisation de « microformats » est également un point important. Les microformats sont un ensemble d’attributs supplémentaires qui transmettent un complément d’informations sur le contenu affiché : Date de publication, auteur, illustration, avis clients, événements, prix, stock, etc.
Certains de ces microformats sont lus, interprétés par Google dans son algorithme et retranscrits dans les pages de résultats sous diverses formes. Les implémenter sur votre site lors de l’intégration peut ainsi vous faire gagner des places dans les classements, et attirer davantage les internautes vers votre site.

A lire sur ce sujet : les recommandations de Google sur les microformats

Hébergement

L’impact principal que peut avoir un hébergement sur le SEO réside dans sa rapidité à envoyer les données. Votre site se doit d’être performant en temps de chargement; le serveur qui hébergera votre site Web se doit donc d’être puissant. Ne faites pas l’économie d’un serveur valable, fuyez le gratuit.

La localisation du serveur qui hébergera votre site Web peut avoir son importance si votre nom de domaine est un générique du genre .com, .biz, .net, .org… Sans autre directive, les moteurs associeront la zone géographique de votre site à la localisation du serveur. Vous pouvez par contre modifier cette zone géogrpahique dans les Outils Google pour Webmasters .

Contenus

Il y a beaucoup à dire sur les contenus ! Trop pour réduire cette partie à une petite portion d’un billet suffisamment long. J’y reviendrai donc dans un autre billet; en attendant, je vous renvoie à d’autres lectures sur ce vaste sujet qu’est  l’écriture pour le WEB et le SEO : 

Mise en ligne

Vous y êtes. Votre site est fin prêt, testé, re-testé sur une version de développement, vos campagnes Adwords, E-mailing et Affiliation sont prêtes, vos équipes sont sur le pied de guerre, et vous vous apprêtez à appuyer sur le bouton. Quelques conseils :

  • Quel jour sommes nous ? Vendredi ? Mauvaise idée. On reporte ça à Lundi …
  • Vérifiez que votre site est ouvert à l’indexation, que les balise Robots NoIndex, NoFollow et les blocages du fichier Robots.txt sont enlevés …
  • Vérifiez que votre version de développement ou version de test n’ait pas été indexée par les moteurs de recherche … sinon, il vous faudra procéder à des redirections permanentes (301) de cette version de test vers votre version en production

Vous pouvez appuyer sur le bouton.

Félicitations ! Vous avez accompli à peu près 30 à 50% du travail nécessaire en SEO !

Il vous faut maintenant développer le Netlinking, promouvoir votre site et les faire partager sur les réseaux sociaux, enrichir continuellement vos contenus, faire évoluer votre site. Et oui, le SEO c’est comme un instrument de musique; lorsqu’on arrête de pratiquer, on finit un jour ou l’autre par jouer comme une quiche.

 

dans 1_ Méthodes et conseils
17 commentaires pour “Bien penser votre site pour le référencement
  1. Fabien dit :

    Bonjour et bravo pour cet article très complet
    Une phrase ceci dit m’a un peu fait bondir :
    « Laisser libre cours aux graphistes peut ici également s’avérer dommageable si ces derniers sont tentés de vous faire une oeuvre novatrice et délaissent le contenu textuel. »

    Je dois quand même préciser que les graphistes qui connaissent un peu le web, connaissent bien les problématiques SEO. Ce ne sont pas forcément des artistes coupés des réalités..

    Cordialement

  2. Ahmed dit :

    Bonjour,
    Merci pour un article très riche en information. Pour ma part, ça fait déjà des années que je considère que le contenu est roi. Le secret pour bien penser son site pour le référencement se base sur un bon contenu couplé avec l’optimisation des liens internes et des liens entrants!

    Salutations

  3. Martin dit :

    Merci pour cet article. Je tiens seulement à ajouter une information concernant le Responsive Design, incontournable aujourd’hui, et qui permet d’être mieux référencé par Google.

  4. Merci Martin, mais on va être plus complet : Avoir un site Responsive va bientôt aider à être mieux référencé que les Non responsive en effet, mais uniquement sur des recherches faites sur Mobile. Les recherches faites sur Tablette et PC « Desktop » ne seront pas impactées par ce critère de pertinence.

  5. Jean Cyrylle from referencement sitei nternet dit :

    Bonjour Nicolas et merci pour votre article.
    Une question concernant les rseaux sociaux:
    On sait que cette annees des acteurs comme linked et Google plus sont propice a l’amélioration du Référencement naturel d’un site web. Quel est votre point de vue a ce sujet?
    Bien a vous,

  6. Noémie from Esthétique discount dit :

    Un grand merci pour cet article qui nous permet de mieux comprendre tous les rouages du SEO (ou du moins une grande partie).

    Par contre je n’étais pas au courant que le référencement grace au responsive ne fonctionnait que pour les recherches faites sur smartphones. C’est une information que mon webmaster s’est bien gardé de me révélé.

    Bien cordialement.

  7. Laurent G dit :

    L’article date de 2013, mais finalement les astuces prodigués sont toujours valable en 2015 pour la simple et bonne raison : c’est du bon sens ! En SEO on a parfois la tendance à l’oublier.

  8. Pierre from Alphabet dit :

    Bonjour,

    Je nuance le commentaire de Martin, le responsive est couteux et pas la bonne idée pour tous les site, j’ai des site ou tous mes utilisateurs ou presque sont sur PC. Une version responsive n’est pas forcément nécessaire. Aussi, il n’y a pas de pénalité envers les sites qui ne sont pas responsive contrairement à ce que l’on peut entendre.

  9. weekom from graphisme dit :

    Oui je suis moi meme graphiste webdesigner et je me doit d’être au courant de l’actualité SEO sans quoi je ne peut offrir un service de qualité à mes clients.

  10. Félicitation à l’auteur. On voit qu’il a travaillé sur son article pour nous résumer son expérience. les sites optimisés pour le SEO sont nécessairement limités graphiquement: on ne peut pas utiliser de Canvas, ni de flash, ni trop de photos ni de vidéos (on sinon, on propose une version écrite). C’est la hiérarchie du texte qui va déterminer si le contenu est pertinent. D’ailleurs on le voit bien dans les serps : on ne trouve jamais de sites vraiment beau !

  11. Pierre-Yves Robert from consultant web e-commerce dit :

    Un grand merci pour cet article qui reprend l’ensemble des bases du SEO et qui, malgré son âge, présente une grosse partie toujours d’actualité.
    3 points qui selon moi ont une importance:
    - Garder à l’esprit, comme l’auteur le fait remarquer dans sa conclusion, que le SEO n’est pas une action que l’on fait une fois et c’est tout, mais bien un travail qui s’étale dans la durée.
    - Le problème du design se ressent de toute façon dans le référencement que ce soit au niveau du poids des pages (donc du temps de chargement) s’il n’est pas optimisé, ou du taux de rebond (visiteurs qui quittent rapidement le site internet) s’il n’est pas attrayant. Il faut donc, selon moi, ne pas hésiter à faire appel à un professionnel qui saura gérer l’ensemble des contraintes du design.
    - les micros formats et le contenu ne sont pas à négliger (principe du SXO qui donne de très bon résultats en référencement).

    Merci donc pour cet article

  12. Fabrice from Formation Seo web dit :

    Bonjour, est tout d’abord merci pour les conseils. Selon vous la compatibilité mobile à un fort avantage ou ceci réside des légendes urbaines SEO ? De plus si je peux me permettre de rajouter que les NDD sont toujours aussi important, je vois des sites dans les meilleurs résultats sont avoir de contenu pertinent ou de BL propre…

  13. julien from crowdfunding dit :

    N’oublions pas le cout du sur mesure et du CMS, nombreux sont les agences et les freelances qui veulent vous faire prendre un sur mesure à 10000€ alors que votre niveau est surtout celui d’un CMS.

  14. Sébastien from Site pénalisé dit :

    Personnellement, je prends toujours du WordPress en CMS pour sa simplicité d’utilisation et son efficacité niveau SEO.

    Concernant le choix d’un EMD, je serais plus nuancé. Tu as des EMD qui sont encore très bien référencés sur Google. Prends par exemple je ndd jeuxjeuxjeux.fr qui connait une forte progression SEO et pourtant tu vois l’EMD ca sent l’optimisation a plein nez. Tout dépend les autres critères derrière.

  15. Laurence Taquet from cybelplace dit :

    Bonjour et bravo pour votre article qui est très complet;j’utilise le référencement SEO depuis quelques mois et ce n’est pas une mince affaire mais je progresse;je ne suis pas référençeur à la base donc il m’a fallu étudier le comportement du plus grand moteur de recherche pour évoluer et en meme temps utiliser une application pour faire monter ce qu’on appelle la pagerank, ce qui est quand meme assez long;Bonne continuation!

  16. Merci pour cet article bien structuré qui synthétise bien l’esprit seo qu’il faut garder en tête tout au long de la création d’un site web.
    J’ajouterais aussi l’impérieuse nécessité de faire comprendre au client qu’il est partie prenante de son projet et que cela implique une vision clair de ses cibles marketing pour effectuer un travail préparatoire adapté au niveau sémantique. Car on peut avoir le meilleur site d’un point technique, si le ciblage et mauvais et bien c’est loupé… A qui la faute, probablement parfois à un client qui attend de la magie de la part de son ou ses prestataires.
    Si nous avons bien conscience, nous professionnel du triptyque:
    - technique
    - contenu
    - lien
    il nous reste à faire comprendre au client que cela est au service de son business et donc que son marketing et l’implication doit être en synergie avec l’agence web choisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Obtenez une ancre comme il faut pour votre backlink, en renseignant "votre nom@votre mot clé"dans le champ ci-dessus.Exemple : jean claude@agent commercial


quatre + 5 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>